Allocution de Lydia Mutsch à l'occasion de la conférence "Allergie alimentaire de l’enfant et PAI"

Discours – Publié le

"Mesdames, Messieurs,

C’est avec beaucoup de plaisir que je note le grand intérêt que vous portez à la gestion des allergies alimentaires dans les établissements de restauration collective.

En effet, nous constatons depuis plusieurs années un accroissement de l’incidence des allergies alimentaires dans la population générale et aussi chez les enfants.

C’est d’ailleurs ce constat qui a amené le législateur européen à légiférer sur les allergènes alimentaires dans le cadre du règlement dit INCO: règlement sur les informations pour le consommateur sur les denrées alimentaires.

En effet, d’après ce règlement, l’étiquetage des denrées alimentaires doit comporter des informations sur des allergènes contenus comme ingrédients dans les aliments. À cet effet, le règlement INCO comporte une liste officielle des allergènes à renseigner.

Cette règle d’étiquetage est applicable pour les denrées préemballées qu’on trouve par exemple dans les supermarchés mais aussi pour les denrées alimentaires vendues en vrac comme on les trouve dans les restaurants et les cantines.

Maintenant, nous imaginons tous le parcours parfois très difficile que les enfants qui ont des allergies ou intolérances sont amenés à faire.

En effet, la détection précoce de l’allergie n’est pas toujours évidente.

Souvent des symptômes flous s’installent et la relation avec un aliment précis qui est à l’origine de ces symptômes n’est pas facile à mettre en évidence.

La consultation d’un médecin spécialisé en allergologie est le moyen pour établir la certitude.

Ainsi les tests de réaction allergique permettent d’établir avec un niveau de certitude raisonnable les allergènes auxquels une personne bien déterminée réagit.

Une fois ces sensibilités établies on peut mettre en place des régimes particuliers qui excluent les allergènes à l’origine des manifestations cliniques.

Pour certaines allergies, ceci est plus facile que pour d’autres. En cas d’allergie aux crustacées il est relativement facile de les éviter.

Par contre, pour les allergènes qui sont largement utilisés dans les produits industriels finis ou semi-finis cela devient plus difficile.

On parle ici aussi d’allergènes cachés comme le lait, le soja, le lupin ou alors le gluten.

Pour moi, il est très important que les enfants avec quelque problème de santé que ce soit, puissent avoir à la maison, mais aussi au sein des collectivités, comme les écoles, les crèches, maisons relais, cantines scolaires, etc.  un parcours de vie aussi normal que possible, sans exclusion, sans discrimination ou stigmatisation.

Tout enfant et adolescent a droit à la pleine intégration à l’éducation et au développement optimal de ses compétences et de ses aspirations dans le meilleur respect de la protection de sa santé !

C’est dans cet objectif que les ministères de la Santé et de l’Éducation nationale ont élaboré la procédure PAI / Projet d’Accueil Individualisé.

Le PAI, fondé sur une demande formelle des parents,  est un protocole détaillé qui, sur base d’une ordonnance du médecin traitant, spécifie les conditions d’accompagnement, les gestes à réaliser, les médicaments à administrer, les gestes d’urgence à réaliser, les conditions et aménagements à mettre en place pour assurer à l’enfant ayant un besoin de santé spécifique, l’accueil le plus approprié possible.

En ce qui concerne les enfants souffrant d’une allergie alimentaire, il s’agit d’un côté de la gestion médicale de l’allergie : la connaissance des symptômes allergiques, la gestion de la trousse d’urgence, l’apprentissage des gestes d’urgence à réaliser en cas de réaction allergique.

D’un autre côté, il s’agit de protéger au mieux l’enfant de  l’exposition aux allergènes en cause, càd notamment de définir les conditions d’accueil pour la restauration collective, car la restauration collective constitue un problème primordial et majeur pour toute enfant souffrant d’une allergie alimentaire.

Pour améliorer la prise en charge des enfants en milieu scolaire et extrascolaire, un groupe de travail interdisciplinaire a été constitué sous l’initiative de mon département et de celui de l’éducation.

Le but était de réfléchir sur les problèmes pratiques rencontrés sur le terrain, pour trouver ensemble des solutions et pour faciliter les choses pour toutes les parties intéressées, que ce soit pour les petits patients ou leurs parents, les médecins allergologues, l’équipe médico scolaire, les enseignants, le personnel éducatif ou le personnel en restauration collective.

Un aspect qui a été identifié comme essentiel pour l’amélioration de l’accueil des enfants souffrant d’une allergie alimentaire était l’amélioration de la communication entre les différents acteurs.

Cette conférence que nous avons organisée aujourd’hui vise à contribuer à la mise en réseau des partenaires impliqués et à faciliter la  communication entre eux.

Aujourd’hui nous allons illustrer la gestion des allergies alimentaires par différents points de vue :

le point de vue réglementaire ;

médical ;

le point de vue de l’encadrement en collectivité ;

et Les Bonnes Pratiques à mettre en place.

Vous tous qui êtes ici aujourd’hui, avez à faire à au moins un de ces points de vues, sinon à plusieurs ou tous.

Parmi vous se trouvent notamment:

Du personnel des cuisines collectives comme des responsables de gestion de ces cuisines,

Du personnel socio-éducatif en contact avec des enfants allergiques et des responsables de structures d’accueil pour ces enfants ;

Du personnel médical et paramédical responsables du traitement ou de la gestion d’allergies chez les enfants,

Des parents d’enfants allergiques,

Des professionnels de la sécurité alimentaire responsables de la vérification des obligations réglementaires.

Nous avons aussi parmi nous aujourd’hui des associations de personnes allergiques. Il s’agit de l’ALIG, l’Association luxembourgeoise des intolérants au gluten, et du "Luxembourg Allergy Network".

Ces deux associations sont présentes ici avec du matériel d’information sur leurs activités.

Cette conférence est donc une occasion unique de s’échanger sur la gestion des allergies des enfants dans les secteurs socio-éducatifs.

La conférence d’aujourd’hui et les travaux qui seront encore réalisés dans les prochains mois contribueront à permettre à ces enfants d’avoir un parcours de scolarité aussi aisé que possible.

D’avance je vous remercie de tout cœur d’y contribuer.

Je vous souhaite un échange fructueux ceci dans l’intérêt de nos enfants avec besoins médicaux particuliers."