Romain Schneider au volet sport du Conseil "Éducation, jeunesse, culture et sport" à Bruxelles

Communiqué – Publié le

Romain Schneider, ministre des Sports, a participé au volet sport du Conseil "Éducation, jeunesse, culture et sport" de l'Union européenne ce mardi 21 novembre 2017 à Bruxelles.

À cette occasion, les ministres des Sports de l’Union européenne ont adopté les conclusions du Conseil sur le rôle des entraîneurs dans la société ainsi qu’une résolution concernant le développement du dialogue structuré de l’Union européenne sur le sport.

Les ministres ont procédé par la suite à un débat d’orientation, en présence du président du Comité international olympique, Thomas Bach, sur le thème: "Les principaux défis auxquels est confronté le sport au 21e siècle et la coopération entre l’Union européenne, les gouvernements et le mouvement sportif".

À l’instar de son intervention sur le même sujet lors du dialogue structuré de haut niveau sur le sport entre les ministres et le président du CIO en prélude au Conseil, le ministre Romain Schneider a insisté sur l’importance pour le mouvement olympique, et le CIO en particulier, d’une restauration de la confiance populaire dans les Jeux olympiques et singulièrement dans le mouvement olympique. "Cela passe certainement par une plus grande transparence, par une meilleure gouvernance, par une intégrité sans faille des dirigeants sportifs et par un contrôle plus strict des éventuels conflits d’intérêt", a ajouté le ministre Romain Schneider. "Pour répondre à ces défis, nous devons apprendre à jouer "collectif", en associant le mouvement sportif, les autorités publiques nationales et européennes, en mettant en exergue avant tout les valeurs profondes de l’olympisme".

Le président du CIO a tenu à rappeler que le mouvement sportif a entamé un long processus de réformes et qu’il sollicite le soutien des autorités publiques.

La ministre française des Sports, Laura Flessel, a saisi l’opportunité pour inviter les ministres des Sports de l’Union européenne, la Commission et le mouvement sportif à une réunion informelle à Paris au cours du premier semestre 2018. Cette réunion aura pour objectif de présenter in situ les futurs Jeux olympiques de Paris 2024, d’engager une concertation sur leur contribution à la promotion des valeurs européennes et de réfléchir ensemble à la construction d’un héritage commun de cet événement sportif majeur.

Les ministres des Sports de l’Union européenne ont ensuite apporté leur soutien à une initiative de la Grèce appelant au respect de la "trêve olympique" en vue des Jeux olympiques d’hiver de l’année prochaine à Pyeongchang en Corée du Sud, suivant en cela la résolution adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies appelant, le 13 novembre, à une organisation pacifique de ces Jeux.

Un débriefing des principaux résultats de la récente réunion de l’AMA (Agence mondiale antidopage) à Séoul en novembre a été présenté par le ministre bulgare Krasen Kralev, l’un des trois représentant actuels de l’Union européenne au sein du Conseil de fondation de l’AMA.

Toujours sur le thème du dopage, le ministre polonais des Sports, Witold Banka, a informé les ministres de la tenue en 2019, à Katowice, de la prochaine conférence mondiale antidopage.

La future présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne a présenté ses priorités "Sport" pour le premier semestre 2018 à savoir: la promotion des valeurs européennes par le sport, la lutte antidopage et notamment la révision du code mondial antidopage et finalement la promotion du sport comme outil d’intégration et un pont entre la tradition et l’innovation.

Communiqué par le ministère des Sports