Euro Plus Monitor 2017

Article – Publié le

Le think tank bruxellois The Lisbon Council et la banque Berenberg Bank viennent de publier la 7ème édition d'une étude lancée pour la première fois en 2011 sur l'ajustement et la santé globale des économies des Etats-membres de l'UE: le Euro plus monitor 2017.

A travers deux indices composites, cette étude analyse et classe les pays sur une échelle de la vertu allant de 0 à 10 (meilleure performance) :

  • Capacité d'ajustement - API (adjustement progress indicator) - ajustement externe (évolution des exportations, part des exportations, etc.), capacité d'ajustement budgétaire (évolution du solde, qualité des ajustements), ajustement des coûts salariaux unitaires (réels et nominaux), réformes structurelles. Ce premier indice composite fournit des indications si le pays relève les défis de la globalisation, du changement technologique et de la crise à travers la mise en oeuvre de réformes à court et moyen terme au niveau national.

  • Santé globale actuelle de l'économie - FHI (fundamental health indicator) - croissance potentielle (croissance en tendance, capital humain, marché du travail, consommation), compétitivité (part des exportations dans l'économie, coûts salariaux, etc), soutenabilité des finances publiques (dépenses publiques, solde structurel, dette publique, etc), capacité de résistance (capacité de remboursement de la dette, dette détenue à l'étranger, taux d'épargne, balance courante, etc). Ce deuxième indice composite permet de mesurer la santé globale actuelle de l'économie, avec ou sans mise en oeuvre de réformes.

Le Luxembourg se positionne dans le peloton de tête des Etats-membres de l'UE en ce qui concerne la santé globale de l'économie (7,2 / 5ème), affichant tous des performances globales relativement proches les uns des autres (scores compris entre 7,0-7,5). En ce qui concerne la capacité d'ajustement, les performances du Luxembourg sont considérées être moins élevées (3,1 / 23ème). Comme les années passées, le Luxembourg performe donc beaucoup mieux en ce qui concerne sa santé globale que pour sa capacité d'ajustement.

Les pays voisins du Luxembourg sont évalués de la manière suivante:

  • Allemagne : FHI (7,3 / 4.)   ;  API (2,4 / 27.)
  • Belgique :    FHI (5,4 / 20.) ;  API (3,4 / 21.)
  • France :      FHI (4,8 / 24.) ;  API (3,0 / 24.)
  • Pays-Bas :  FHI (7,1 / 6.)   ;  API (4,1 / 15.)

Selon les auteurs, un faible niveau pour l'indicateur d'ajustement API peut signifier deux choses. D'une part, cela peut signifier que les pays concernés n'ont pas vraiment besoin de se réformer à cause de la bonne santé globale de leur économie. En 2017, ce serait selon les auteurs notamment le cas pour l'Allemagne et le Luxembourg, et aussi, mais dans une moindre mesure, pour la Suède. D'autre part, cela peut cependant surtout constituer un signe avant-coureur de problèmes à venir pour les pays ayant un besoin de procéder à des réformes.

Source: Berenberg Bank / The Lisbon Council

En ce qui concerne plus particulièrement la capacité d'ajustement (API), le Luxembourg se classe :

  • 19ème en matière d'ajustement externe (4,3) ;
  • 23ème concernant la capacité d'ajustement budgétaire (2,7) ;
  • 11ème en matière d'ajustement de la dynamique des coûts salariaux (3,9) ;
  • 21ème en matière de réformes structurelles (1,6).
En ce qui concerne l'indice de santé globale (FHI), le Luxembourg se classe :
  • 7ème pour le potentiel de croissance (6,7) ;
  • 10ème en matière de compétitivité (6,6) ;
  • 1er en matière de soutenabilité des finances publiques (8,9) ;
  • 11ème pour sa capacité de résistance (6,7).

Pour conclure, les auteurs du rapport dressent le constat suivant à l'égard du Luxembourg: "A small open economy that attains its top place in the eurozone for GDP per capita due to its outward orientation and its position as a financial centre. Luxembourg can apparently afford a high degree of regulation in many markets".