Une journée consacrée à la viticulture de la Grande Région sous toutes ses facettes

Communiqué – Publié le

Corinne Cahen, ministre à la Grande Région, et Fernand Etgen, ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, invitent, dans le cadre de la présidence luxembourgeoise de la Grande Région à une conférence sur la Viticulture de la Grande Région le 14 décembre 2017 au CEFOS (Remich).

La matinée sera consacrée à l‘œnotourisme transfrontalier ainsi qu’au thème du vin et de l’architecture. Les présentations de l’après-midi s’intéresseront à l’adaptation de la Viticulture de la Grande Région au changement climatique.

Il s’agit de la première fois qu‘un évènement de cet ordre est proposé à l’ensemble de la profession viticole de la Grande Région. Cette manifestation doit pouvoir favoriser les échanges d’idées et la rencontre entre les acteurs issus de différentes régions viticoles. Les professionnels de la filière font en effet face aux mêmes problématiques ce qui rend l’échange de bonnes pratiques très intéressant.

L’œnotourisme comme fer de lance de la Région Terroir Moselle

La diversification des sources de revenus et la recherche de nouveaux marchés constituent un enjeu actuel et commun pour les viticulteurs de la Grande Région.

Le consortium Terroir Moselle développe actuellement une route des vins et de l’architecture afin d’attirer un nouveau public intéressé par la culture. Cette action constitue une partie d’un projet INTERREG futur, qui souhaite soutenir l’exportation des petites exploitations viticoles de la Grande Région. Ce projet sera présenté lors de la conférence. La particularité de la route des vins et de l’architecture du terroir mosellan transfrontalier par rapport aux réalisations de l’Autriche ou de l’Espagne tient déjà dans le nom du projet: il s’agit d’amener le touriste et l’œnophile à découvrir les bâtiments prestigieux, les maisons de maître, les vinothèques modernes et les ensembles villageois conservés dans les trois pays traversés par la Moselle. Ainsi, le touriste ou l’amateur de vin a la possibilité de s’imprégner de la tradition viticole de trois pays à la fois.

Une table ronde avec Eve Maurice (Domaine les Béliers, Ancy/Moselle), Henri Ruppert (Domaine Henri Ruppert, Schengen) et Sabine Longen (Weingut Longen-Schlöder, Longuich), animée par Tanja de Jager, aura lieu autour des thèmes de l’architecture comme facteur économique pour les exploitations viticoles. Ces trois domaines ont en commun d’avoir investi dans la construction ou la rénovation de leur domaine viticole. Ils pourront ainsi témoigner des raisons de leur décision et de l’influence de l’architecture sur le comportement de leur clientèle.

Les enjeux du changement climatique pour les viticulteurs de la grande Région

En cours de l’après-midi se déroule la dernière partie de la conférence dédiée au changement climatique et aux espèces invasives. L’objectif étant de fournir aux professionnels du secteur viticole une vision globale des effets du changement climatique sur le vignoble de la Grande Région.

L’évolution de la vigne est essentiellement déterminée par les conditions climatiques dont notamment la température. Les changements climatiques impactent directement l’évolution des cultures thermophiles telle que la vigne et des organismes nuisibles. Par conséquent, les effets de ce changement ont pu être observés dans les vignobles de la vallée de la Moselle. On a également constaté que le changement climatique a à la fois des effets bénéfiques et défavorables sur la santé de la vigne et la qualité du raisin.

Finalement, les conférenciers attirent l’attention sur les échanges commerciaux qui risquent d’introduire de façon involontaire des organismes nuisibles notamment thermophiles.

Communiqué par le ministère de l'Agriculture, de la Viticulture, et de la Protection des consommateurs