Xavier Bettel au Conseil européen à Bruxelles

Communiqué – Publié le

En date des 14 et 15 décembre 2017, le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, a participé au Conseil européen à Bruxelles.

Les discussions ont porté sur un certain nombre de questions de l’actualité européenne, y compris la défense, les migrations, les questions sociales, l'éducation et la culture. En date du 15 décembre 2017, le Conseil européen a ensuite traité de l'Union économique et monétaire et des négociations relatives au Brexit.

Le Conseil européen a débuté en date du 14 décembre 2017 avec le sujet de la défense. Les chefs d’État et de gouvernement ont ainsi acté l’établissement officiel de la coopération structurée permanente, la PESCO. Dans ce contexte, Xavier Bettel a souligné que "l’Europe se doit de faire davantage pour sa propre sécurité, non pas parce que d’autres le souhaitent, mais parce que c’est dans son intérêt".

Dans la lignée du sommet social du 17 novembre 2017 à Göteborg, en Suède, réunion lors de laquelle la signature solennelle du socle européen des droits sociaux a eu lieu, le Conseil s’est ensuite tourné vers la dimension sociale de l’Union européenne et de sa mise en œuvre. Le Premier ministre a rappelé que «l’approfondissement de la dimension sociale de l’Union européenne fut l’une des priorités de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne en 2015» et de continuer "le gouvernement luxembourgeois persévère sur cette même voie en promouvant une convergence sociale et économique vers le haut".

Également dans le suivi du sommet social de novembre 2017, les sujets de l’éducation et de la culture étaient à l’ordre du jour de ce Conseil européen. Les chefs d’État et de gouvernement ont saisi l’occasion pour exprimer leur volonté d’en faire plus dans ces domaines, dans le respect des prérogatives de l’Union. Au cours de cette discussion, le Premier ministre a souligné l’importance de la mobilité des étudiants et des chercheurs pour le Luxembourg et a soutenu pleinement la création d’une carte étudiante européenne. Xavier Bettel a conclu en évoquant les liens étroits entre la culture et l’éducation et a sollicité une "discussion plus détaillée au niveau du Conseil des ministres de la culture pour exploiter les pistes supplémentaires".

Quant à la migration, les chefs d'État ou de gouvernement ont tenu un débat thématique sur la voie à suivre concernant la politique migratoire, y compris tant la dimension extérieure qu'intérieure. Le Premier ministre a affirmé "le véritable défi est que la question de la migration, légale ou illégale, ne disparaitra pas dans les décennies à venir. C’est le reflet d’un monde en déséquilibre politique, économique, social et démographique". Xavier Bettel a ensuite mis en avant que "la migration est un phénomène d’ordre européen et c’est dans notre intérêt commun de gérer ce défi ensemble, par des solutions communes" avant de continuer "le critère clé pour y parvenir sera la solidarité".

Quant aux relations extérieures, le Conseil européen a eu un débat sur Jérusalem. Dans ce contexte, Xavier Bettel a remercié la haute représentante, Frederica Mogherini, "d'avoir souligné et réaffirmé en toute clarté la position de l'Union européenne sur la question de Jérusalem et notre appui à la solution des deux États".

De surcroît, le sommet de la zone euro a débattu de l'Union économique et monétaire et de l'union bancaire dans le contexte d'un Sommet Euro.

En date du 15 décembre 2017, les discussions ont porté sur le Brexit, sujet sur lequel les 27 États membres se sont réunis afin de discuter de l’état d’avancement des travaux. Il a été retenu que le progrès effectué était suffisant pour passer à l'étape suivante de la négociation. Le Premier ministre a déclaré dans ce contexte que "le véritable travail reste à faire, à savoir la question de déterminer la portée de notre future relation avec le Royaume-Uni".

Communiqué par le ministère d'État