François Bausch a présenté le processus de participation citoyenne à la refonte du Programme directeur aménagement du territoire

Article – Publié le

En date du 19 janvier, François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, a présenté le processus de participation citoyenne à la refonte du Programme directeur aménagement du territoire (PDAT). Le PDAT est un document d’orientation reposant sur un ensemble d’actions menées par l’État et les communes en vue de développer le territoire national.

En effet, le Gouvernement se trouve actuellement dans un processus de refonte du Programme directeur d’aménagement du territoire (PDAT). Le PDAT est le document de référence pour tous les instruments de l’aménagement du territoire. Il coordonne le développement du pays et présente des orientations pour une utilisation rationnelle et durable du sol et des ressources naturelles, tout en assurant le bien-être de tous les citoyens et le développement aux endroits les plus appropriés. Le développement des dernières décennies a mené à des complications majeures à de nombreux niveaux (problèmes de circulation et de mobilité, mitage de l’espace, mise en risque des zones vertes, pénurie de logements à prix abordables, etc.). Il est urgent que l’aménagement du territoire soit repensé de façon à faire face à tous ces défis et à proposer des solutions dans l’intérêt de notre territoire (qui constitue une ressource finie) et de sa population.

Dans le cadre de la refonte du PDAT de 2003, le Gouvernement a décidé de suivre une approche innovatrice et unique et de mettre en place un processus participatif. Il s’agit ainsi d’impliquer activement les citoyens – qui sont et seront directement concernés par les orientations du PDAT – à travers une délégation partielle du pouvoir de décision du Ministère ayant l’aménagement du territoire dans ses compétences vers les citoyens. La décision d’une telle démarche découle notamment d’autres initiatives visant la participation de la société civile et des citoyens, comme la table ronde "Lëtzebuerg zesummen entwéckelen" (2015) et le grand débat public "Wat fir e qualitative Wuesstem fir eist Land ?" (2016). Un laboratoire interministériel - créé en 2016 et chargé de réaliser un travail préalable menant au processus participatif de refonte du PDAT en tant que tel - a par ailleurs élaboré récemment une Charte nationale de l’aménagement du territoire, cadrage devant orienter le processus participatif.

Une sensibilisation et de recrutement de citoyens, de travailleurs frontaliers, de représentants ministériels et municipaux et d’experts thématiques souhaitant faire des recommandations pour la rédaction du nouveau PDAT et s’échanger sur leurs expériences, leurs souhaits pour leur région et leur vie au quotidien ou encore leurs vues concernant le modèle de "croissance" adapté aux besoins du pays. Leurs recommandations seront intégrées dans un Cahier de recommandations citoyennes (finalisation prévue : fin 2018) sur lequel s’appuiera l’élaboration du nouveau PDAT pendant l’année 2019.

Plus concrètement, il est prévu d’organiser dans 4 régions du pays une série de "laboratoires régionaux" structurés par thèmes (fonctions élémentaires ; qualité de vie ; résilience ; cohésion sociale et territoriale ; ressources) afin de recueillir les contributions des participants. Après ces "laboratoires régionaux", qui se dérouleront entre mars et juin 2018, un "marathon national" sera organisé en juillet afin de réunir et de structurer les contributions régionales sous une approche nationale. Tous ces événements seront encadrés et modérés et compteront avec la présence de représentants du laboratoire interministériel.

Les intéressés sont invités à s’inscrire sur le site www.notrefuturterritoire.lu avant le 18 février 2018.