XXIVe conférence ministérielle EUREKA

Communiqué – Publié le

À l’occasion de la XXIVe conférence ministérielle EUREKA, les ministres et représentants de 38 pays européens et la Commission européenne se sont réunis à Lisbonne le 19 juin 2009 à l’invitation de la République du Portugal, qui a assuré pendant un an la présidence de cette initiative intergouvernementale.

EUREKA est un réseau paneuropéen, créé en 1985, qui a pour vocation de promouvoir la coopération en matière de recherche-développement entre entreprises, centres de recherche privés et publics et universités pour renforcer la compétitivité des économies européennes. L’investissement global privé et public dans EUREKA s’élève à plus de 26 milliards d’euros depuis le lancement de l’Initiative.

EUREKA : promotion de la compétitivité de l’industrie européenne

La conférence ministérielle a reconnu le succès de l’initiative EUREKA dans ses efforts de promouvoir la compétitivité de l’industrie européenne, en particulier celle des PME, en favorisant, grâce à son approche bottom-up, flexible et dynamique, la coopération transfrontalière en matière de R&D proche du marché. Les ministres ont insisté, compte tenu de l’environnement économique actuel, sur l’importance du renforcement des investissements publics dans de nouveaux projets collaboratifs EUREKA en vue de développer des produits, procédés et services innovants.

La conférence ministérielle a constaté avec satisfaction le succès des premiers appels du programme EUROSTARS, programme soutenant spécifiquement les PME européennes et qui s’est avéré être un outil de premier choix pour les PME souhaitant renforcer leur compétitivité par le biais du développement de coopérations de recherche internationales.

Pendant la Présidence portugaise, de nouvelles règles ont été établies précisant le cadre dans lequel des pays non-européens peuvent s’associer à l’initiative EUREKA. Les ministres accueillent favorablement ces règles qui permettront de renforcer la coopération internationale notamment par une recherche proactive de nouveaux partenariats au niveau mondial, dans le souhait de soutenir l’industrie européenne par des coopérations plus efficaces dans une économie globalisée.

Les ministres ont souhaité renouveler leur vision politique et apporter une nouvelle dynamique à EUREKA en approuvant un certain nombre d’actions, dont les plus importantes sont les suivantes :

  • continuation de la mise en place d’une coopération renforcée entre EUREKA et autres initiatives européennes de soutien de la R&D, notamment les programmes de l’Union européenne,
  • création de nouveaux réseaux internationaux de recherche par la mise en place de collaborations avec des pays et des réseaux non-européens partageant avec EUREKA le même principe d’autonomie et d’initiative industrielle,
  • renforcement de la nouvelle stratégie de communication débutée au cours de la présidence portugaise visant à accroître la visibilité d’EUREKA,
  • renforcement des efforts des pays membres en matière de promotion de l’initiative et de génération et financement de nouveaux projets
  • promotion de la synchronisation des programmes de financement nationaux et des procédures de soutien des projets EUREKA.

Génération de nouveaux projets et d’initiatives stratégiques

La conférence ministérielle a été satisfaite de l’impact positif des deux premiers appels du nouveau programme Eurostars sur le portefeuille global des projets EUREKA. La conférence a annoncé pour la durée de la Présidence portugaise 192 nouveaux projets bi- et multilatéraux pour un budget total de 324 millions d’euros et 86 projets Eurostars pour un budget de 128 millions d’euros. Les ministres ont été particulièrement satisfaits de la participation très élevée de PME aux projets Eurostars. Les initiatives stratégiques ont permis de lancer sur la même période 45 nouveaux projets pour un montant de 995 millions d’euros, amenant le nombre total de projets à 323 pour un budget de 1.447 million d’euros.

Un nouveau membre et un nouveau pays associé

La conférence ministérielle a accueilli :

  • la Bosnie-Herzégovine avec le statut de pays NIP (National Information Point), statut intermédiaire avant de pouvoir devenir membre EUREKA à part entière ;
  • la République de Corée en tant que nouveau pays associé.

La conférence ministérielle a également remercié le gouvernement allemand qui assumera la prochaine présidence de l’initiative EUREKA.

La participation luxembourgeoise pendant la présidence portugaise :

Le Luxembourg a annoncé la labellisation de 4 projets EUREKA avec participation de sociétés et centres de recherche luxembourgeois au cours de la présidence portugaise. Il s’agit de projets issus des initiatives stratégiques CELTIC (télécommunications) et ITEA (technologies de l’information) et du nouveau programme EUROSTARS. La participation luxembourgeoise à tous ces projets s’élève à plus de 3 millions d’euros.

(communiqué par le ministère de l’Économie et du Commerce extérieur)