Lydia Mutsch évoque l’éradication de la poliomyélite au Luxembourg avec le Dr Ranieri Guerra de l’OMS

Communiqué – Publié le

La ministre de la Santé, Lydia Mutsch, a rencontré en date du 17 novembre 2017 une délégation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), composée du Dr Ranieri Guerra, sous-directeur général du Groupe initiatives spéciales de l’OMS, et de Cristina Del Pueyo Rodriguez, initiative éradication polio, OMS, en présence de Jean-Donat Calmes du Rotary Luxembourg-Horizon. Cette entrevue a eu lieu en marge de la remise du Polio Eradication Champion Award au Premier ministre Xavier Bettel par le Rotary International.

L’échange entre la ministre de la Santé et ses interlocuteurs a permis d’adresser plus particulièrement l’éradication mondiale de la poliomyélite, qui constitue un des objectifs de l’Organisation mondiale de la santé. L’année 2019-2020 y figure comme date butoir à laquelle le monde sera certifié comme étant sans polio. La Région européenne de l’OMS continue de jouir d’une couverture vaccinale des enfants globalement élevée, et elle progresse sur la voie de la réalisation des objectifs du Plan d’action européen pour les vaccinations. Toutefois, des poches de populations vulnérables subsistent, et des foyers épidémiques resurgissent régulièrement, provoquant chaque année des souffrances et des décès, pourtant évitables.

Le Luxembourg constitue un partenaire fiable et généreux de l’OMS, notamment de par ses contributions de longue date au profit de la lutte contre la poliomyélite, qui touche principalement les enfants de moins de 5 ans. Le Dr Guerra s’est félicité de l’accord-cadre signé pour une durée indéterminée avec le gouvernement luxembourgeois en 2016 et a formulé le souhait de voir cette coopération renforcée sous l’égide du nouveau directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en fonction depuis l’été 2017.

Lydia Mutsch a mis l’accent sur les efforts continus du Grand-Duché afin d’assurer un taux de couverture vaccinal élevé. La couverture vaccinale des enfants résidents âgés de 25 à 30 mois contre la polio se situe à 95,5%.

La ministre de la Santé a également souligné l’importance de la lutte contre la résistance antimicrobienne, un souci partagé par la délégation de l’OMS qui a exprimé un fort intérêt à voir le Luxembourg s’associer aux futures initiatives que l’OMS se propose de promouvoir sous l’égide de son plan d’action mondial y consacré.

Communiqué par le ministère de la Santé