Prise de position d'Étienne Schneider suite au communiqué de presse d’Eurostat du 25 janvier 2018 sur les énergies renouvelables dans l'Union européenne

Communiqué – Publié le

Suite au communiqué de presse d’Eurostat du 25 janvier 2018 sur les énergies renouvelables dans l'Union européenne (UE), le Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie, Étienne Schneider, réaffirme que le Luxembourg se trouve sur la bonne voie pour réaliser ses objectifs fixés pour 2020 en matière d’énergies renouvelables.

En 2016, la part luxembourgeoise d'énergies renouvelables dans la consommation d'énergie finale brute s’élève à 5,44%, contre 5,04% en 2015 et 4,51% en 2014. Le Luxembourg a ainsi continuellement progressé sa part nationale en énergies renouvelables durant les dernières années.

Reste à préciser que l’UE s’est fixé un objectif de 20% d’énergie renouvelables à l’horizon 2020. L’objectif européen a été traduit en objectifs nationaux contraignants qui diffèrent par pays notamment en fonction de la situation de départ de chaque pays en matière de production d'énergies renouvelables et de sa capacité à l'augmenter. Ainsi, Malte a un objectif de 10% face à la Suède qui a un objectif de 49%. Le Luxembourg doit atteindre un objectif de 11% en 2020.

Il y a encore lieu de rappeler que le Conseil de gouvernement a adopté en juillet 2010 le plan d’action national en matière d’énergies renouvelables (ci-après «Plan») qui prévoit la réalisation de l’objectif national comme suit:

  • Développement des énergies renouvelables sur le territoire national par le biais de la production d’électricité et de chaleur/froid à partir de sources renouvelables; 
  • Mélange de biocarburants dans les carburants mis à la consommation au niveau national et développement de la mobilité électrique (publique et privée);
  •  Recours à des mécanismes de coopération entre États membres de l’UE.

Pour ce qui est du développement des énergies renouvelables sur le territoire national, le Luxembourg est en 2016 au-dessus des prévisions du Plan, ce qui prouve que les multiples efforts du gouvernement au cours des dernières années, notamment au niveau du soutien à l’énergie éolienne, solaire et à celle provenant de la biomasse, ont porté leurs fruits.

En ce qui concerne le recours à des mécanismes de coopération, le Luxembourg a signé en 2017 avec la Lituanie et l’Estonie les premiers accords de coopération en matière d’énergie renouvelable en Europe, accords qui permettront de contribuer à la réalisation de l’objectif du Luxembourg entre 2018 et 2020.

Communiqué par le ministère de l'Économie