Francine Closener a inauguré l’extension du "House of Biohealth" à Esch-sur-Alzette

Communiqué – Publié le

En date du 31 janvier 2018, Francine Closener, secrétaire d’État à l’Économie a officiellement inauguré la première extension du "House of Biohealth", une structure d’accueil pour des entreprises nouvelles et existantes dans les domaines des biotechnologies, des TIC et des écotechnologies, fruit d’une collaboration entre le ministère de l’Économie, le ZARE et des investisseurs privés.

S’inscrivant dans les efforts du ministère de l’Économie pour développer le secteur économique des sciences de la vie, le "House of Biohealth" est réalisé en 3 phases et pourra accueillir au final jusqu’à 600 chercheurs, leur offrant au total plus de 15.000 m2 d’espace de laboratoire et de bureaux.

Près de trois ans après l’accueil des premières entreprises, le "House of Biohealth" double ses capacités grâce à cette première extension (phase 2),  offrant ainsi au total 6.000 m2 d’espace de laboratoires et 4.000 m2 de surface de bureau. Une seconde extension de l’incubateur (phase 3) sera lancée suivant les besoins réels du secteur.

Le "House of BioHealth" propose désormais la location d’infrastructures sur base horaire, répondant aux besoins des jeunes entreprises innovantes. Dans les prochains mois s’y ajouteront sur 600 m2 des laboratoires tout équipés permettant aux start-up de réduire de manière significative leurs frais d’installation.

Le ministère de l’Économie soutient ce projet de partenariat public-privé à travers la mise à disposition d’une garantie locative.

Lors de son allocution, Francine Closener a souligné:"L’interdisciplinarité des biotechnologies, de l’ICT et des technologies propres ainsi que la présence d’entreprises relevant de ces 3 secteurs sur un site commun permettent des synergies importantes et généreront de nouvelles opportunités, notamment à l’intersection de la recherche biomédicale et du big data. Une autre particularité du "House of Biohealth" est la mixité entre des activités relevant de la recherche publique et des activités commerciales, ainsi qu’entre des start-up et des entreprises établies".

Communiqué par le ministère de l'Économie